Oeuvres récentes

La couleur vécue

Documentation

Agrandir imageagrandir image

1967 Histoire de l’œil - Claude Bellegarde, Musee des Beaux-Arts de Lyon

Histoire de l’oeil
1967, 150 x 150 cm
huile sur toile
Coll. Musée des Beaux-Arts de Lyon

La couleur vécue

la vie

La vie
2005, 70 x 90 cm
acrylique sur toile

L’art est la trace du temps… Claude Bellegarde, 2007

PIERRE RESTANY, PARIS, 2003

La position de Claude Bellegarde dans l’histoire de la peinture contemporaine est singulière et audacieuse. Ce coloriste né, fut le précurseur de l’achromatisme au début des années cinquante… Mais très vite, alors que ses illustres successeurs, Manzoni, Ryman… feront du blanc un label, Claude Bellegarde se régénère dans la couleur… une couleur onirique.

Dans les années 70 qui rêvaient d’azur, les natures humaines de Bellegarde révélaient des tempéraments; ses typogrammes, ses cabines chromatiques, notre espace intérieur… Puis il entreprit de confronter sa peinture aux matières organiques pour saisir leurs vibrations colorées dans l’espace. Une vie à retenir l’intensité bleue, la virulence rouge, l’apaisement vert, le violet méditatif, le plaisir orange, le jaune glorieux, afin que l’éphémère instant du regard, par l’art transfiguré, défie le temps…
Aujourd’hui, Bellegarde peint gris au faîte de sa couleur vécue.

JEAN-CLARENCE LAMBERT « BELLEGARDE: LA COULEUR VÉCUE » SOMOGY, ÉDITIONS d’ART, PARIS, 2006. EXTRAIT DE LA PRÉFACE

Existe-t-il quelque chose comme l’oeil absolu ? Si quelque peintre aujourd’hui le possède, cet oeil absolu, c’est Claude Bellegarde. Mais l’œil absolu sans doute n’est pas un don gratuit de la nature. Il se conquiert, il se construit. Bellegarde sait tout ce qu’on peut savoir de la couleur, et il l’a vécue.
Couleur vécue marque clairement la singularité de son oeuvre : liée sans doute aux aléas de la vie, elle a été une longue quête picturale, connaissance et création, poursuivie sur un demi-siècle, en marge des tendances majoritaires de l’art abstrait.

Quand bien “au confluent de la recherche et de l’intuition”, ils sont les produits de véritables expériences, les tableaux de Bellegarde s’offrent à nous comme oeuvres d’art, d’abord. Sur la toile, la couleur vécue est couleur vivante.