Oeuvres récentes

La couleur vécue

Documentation

Energie libre - Uranium 1958 - Claude Bellegarde

Energie libre
1958, 89 x 75 cm
huile sur toile
Coll. Jacques Mercier,Paris

Magnétisme chromatique1958–1964

Transfiguration 1960- Claude Bellegarde /  Hanina Fine Arts, London

Transfiguration
1960, 107 x 130 cm
huile sur toile
Hanina Fine Arts, Londres

À la fin de 1957, une couleur irisée va naître peu à peu du blanc, comme fonte des neiges au printemps. J’ai trouvé aussi une certaine stabilité, un mode de vie moins déséquilibré, une espérance. … CLAUDE BELLEGARDE: JOURNAL

GÉRALD GASSIOT-TALABOT « VERS UNE CHROMO PSYCHOLOGIE DE GROUPE » MUSÉE DE POCHE, 1970 (extraits)

À partir de 1958, et jusqu’aux premiers typogrammes en 1963, Bellegarde a vécu une période de réadaptation chromatique. Certes l’épisode fauviste du tout début des années cinquante avait montré une réelle liberté dans l’emploi de la couleur, mais rien ne pouvait être semblable après la longue expérience du blanc.

Sans doute Bellegarde fonde–t–il avant tout sa puissance expressive sur ce qu’il appelle le potentiel d’énergie de la matière et son irradiation. Or, le rayonnement chromatique est l’un des plus pénétrants qui soit: il transperce le corps, certes, par le regard de celui qui le voit, mais il imprègne aussi bien l’aveugle, et concerne nos facultés réceptives les plus fines et les plus cachées.

...les monts pelés et sableux du Maroc, sa lumière ambiante allaient me bouleverser. Une relation sentimentale m’entraîna alors dans ce pays et j’en fus ébloui. Plus particulièrement la tradition artisanale de l’emploi de la couleur pure dans les tissus m’enchanta. J’ai souvenance de ces écheveaux de laine blanche que des artisans trempaient dans des fûts et qui surgissaient dans la lumière solaire, éclatants, régénérés par la vivacité des couleurs.… CLAUDE BELLEGARDE: JOURNAL