Oeuvres récentes

La couleur vécue

Documentation

Agrandir imageagrandir image

La faille, 2005 - Claude Bellegarde

La faille 2005
50 x 40 cm
acrylique sur toile
Collection de l’artiste

Gris de couleur2005–2006line

Hyménée - Nuptial bond 2005 - Claude Bellegarde

Hyménée
2005, 70 x 50 cm
acrylique sur toile
Collection privée

Ce gris, issue des ténèbres, du moins a-t-il rencontré le jour. Il en serait le fruit, né au crépuscule. Est-il présent dans l’inconscient collectif, tel le gris cendre du séjour des morts où celui du refroidissement de la terre à son origine d’où naîtra l’arc-en-ciel ? … CLAUDE BELLEGARDE: JOURNAL

LYDIA HARAMBOURG« LE VOYAGE DE LA COULEUR » 2005 (extrait)

Aujourd’hui, le gris a pris possession de la surface toujours offerte à la métamorphose. Il devient à son tour l’interlocuteur insigne à partir duquel se joue le potentiel d’imagination, dans la connivence sensible des variations colorées.

Venir du blanc pour advenir au gris, après des détours qui témoignent du rayonnement actif et vécu de la couleur sur l’environnement et soi-même, n’est autre que pointer le passage de la couleur.

SYLVESTRE CLANCIER« BELLEGARDE VER SON MONT ANALOGUE » 2005 (extrait)

Bellegarde a su capter ainsi un fil qui lui vient du passé et tend vers l’avenir: il s’agit de ce gris qui fonde sur la toile des formes, des signaux de couleur et qui induit des transparences nouvelles, car il est un faux neutre, couleur en vérité en deçà ou au-delà de la couleur vécue.

Ainsi, de diverses façons et de belle manière, Bellegarde fait-il vibrer la lumière. Et l’on perçoit, sur ses toiles emplies de mystère et de grâce, tantôt la corde orange d’une vibration, tantôt la goutte rouge de nos désirs enfouis. Toutes ces toiles invitent à la contemplation.

… La fusion des couleurs provoque nos émotions. Le pouvoir énergétique se manifeste plus dans la gamme des couleurs chaudes, rouge, orange, jaune.  Celles qui sont dites froides en intensité atténuées favorisent la méditation. Le gris neutralise et son effet est apaisant, il se distanciait dans la dualité de la vie.  Mais le gris capte les couleurs dans leurs infinies variations. Il peut être aussi le lieu qui ravive les couleurs. CLAUDE BELLEGARDE: JOURNAL